• : HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • : Une source d'informations variées pour compléter les cours et aiguiser son esprit critique
  • Contact

"N'oublie pas de rechercher aussi le bonheur que procure une compréhension nouvelle, apportant un lien supplémentaire entre le monde et toi. Ce devrait être l'oeuvre à laquelle tu apportes le plus grand soin, et dont tu puisses être le plus fier."

 

Albert Jacquard, A toi qui n'est pas encore né.

histoire géo einstein

"Moins d'histoire et de chronologie, ça ne va pas faire des jeunes gens modernes, ça va faire des jeunes gens amnésiques, consensuels et obéissants

Régis Debray

 

 

"Les véritables hommes de progrès ont pour point de départ un respect profond du passé"

Ernest Renan

 

 

11 avril 2016 1 11 /04 /avril /2016 22:31
Le protectionnisme, cause de la seconde guerre mondiale ?

La lecture retrospective de la contraction du commerce international des années 1930 qui met en accusation les politiques protectionnistes et les dévaluations se trompe de cibles. Quant à prétendre que ces mesures économiques auraient été à l'origine de la seconde guerre mondiale, il faut soit une profonde méconnaissance de la nature du nazisme et du fascisme - et l'on rappelle qu'il y a dans l'Allemagne nazie une dimension pathologique spécifique - soit une mauvaise foi qui est du même ordre  que celle des auteurs négationnistes1. (...)

Cette période dramatique a ainsi joué un rôle dans la maturation  des réflexions de Keynes2 sur ce que devait être un système international monétaire et commercial. On doit se souvenir que les leçons qu'il en tirait allaient dans trois directions.

1- (..) l'importance capitale de l'alimentation en liquidité du système international. Ceci le renforça dans son opposition au système de l'étalon-or.

2- Il évolua ensuite d'une position initiale plutôt favorable au libre-échange vers une position admettant  non seulement des formes de protectionnisme comme système permanent mais aussi des formes de protection se rapprochant de l'autarcie en cas d'urgence. Une leçon clairement tirée par Keynes  est que le libre-échange a épuisé son continu positif au XXe siècle.

3- La troisième direction qui est sans doute la plus importante, est que si une coordination entre Etats est nécessaire, celle-ci ne doit pas empêcher de mener des politiques nationales qui sont seules légitimes.. Toute architecture de coordination doit donc préserver cette liberté d'action ou être condamnée à l'échec.

La démondialisation, J. Sapir, Seuil, 2011

Notes

1- Une étude systématique des données réalisée par des chercheurs du National Bureau of Economic Research (NBER) montre que les droits de douane (le protectionnisme) n'ont eu pratiquement aucun rôle dans l'effondrement du commerce international à partir de 1930. Ces mêmes chercheurs  indiquent que les deux facteurs déterminants dans son effondrement furent l'accroissement des coûts de transport et l'instabilité monétaire (...) Foreman-Peck montre bien que la contraction du crédit est une cause majeure de la contraction du commerce. La question de la liquidité (quantité d'argent-monnaie disponible) et non celle d'un retour au protectionnisme est donc bien centrale.

2- John Maynard Keynes (1883-1946) est un économiste et essayiste britannique. Il est l'un des acteurs principaux des accords de Bretton Woods (1944) qui réorganisent le système monétaire international. Son œuvre majeure est la Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie (1936). Ce livre, après d'autres, s'en prend à la loi de Say, un des fondements du laissez-faire, fondement des théories libérales.

Partager cet article

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans DEBATS HISTORIQUES
commenter cet article

commentaires