• : HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • : Une source d'informations variées pour compléter les cours et aiguiser son esprit critique
  • Contact

"N'oublie pas de rechercher aussi le bonheur que procure une compréhension nouvelle, apportant un lien supplémentaire entre le monde et toi. Ce devrait être l'oeuvre à laquelle tu apportes le plus grand soin, et dont tu puisses être le plus fier."

 

Albert Jacquard, A toi qui n'est pas encore né.

histoire géo einstein

"Moins d'histoire et de chronologie, ça ne va pas faire des jeunes gens modernes, ça va faire des jeunes gens amnésiques, consensuels et obéissants

Régis Debray

 

 

"Les véritables hommes de progrès ont pour point de départ un respect profond du passé"

Ernest Renan

 

 

29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 16:59

75%, c'est désormais la part des français qui considèrent qu'il y a trop d'immigrés , 60% pensant qu'on « ne se sent plus chez soi comme avant en France »

Cette enquête intitulée « fractures françaises » parue en avril 2014, ne fait que confirmer une tendance mesurée par les sondages depuis des années. Ipsos met ainsi en évidence une évolution profonde de la société sur les thématiques identitaires: repli et crispation identitaire, exacerbation de la défiance.. Les résultats confirment l'hostilité parfois massive à l'égard des étrangers:66% des français sont ainsi d'accord avec l'idée selon laquelle il y a trop d'étrangers en France, 47% pensent que pour réduire le nombre de chômeurs il faut réduire le nombre d'immigrés. Le rejet de l'Islam est majoritaire: 63% des français considèrent que cette religion n'est pas compatible avec les valeurs de la société française. (46% à gauche 72% à l'UMP). L'évolution concerne une majorité de citoyens quelle que soit leur couleur politique (…)

Cette évolution sociétale est-elle spécifique à l'Héxagone ?

Une autre enquête de l'institut IPSOS en juin 2011 permet de prendre du recul et d'observer ces tendances à l'échelle mondiale. L'étude menée dans 23 pays du monde montre que si 54 % des français pensent qu'il y a trop d'immigrés, ce pourcentage correspond à la moyenne des pays interrogés. Le pourcentage est beaucoup plus élevé pour les britanniques (77%), , les belges (72%), les italiens et les espagnols (67%), les russes (77%), les argentins (61%), les indiens (59%) ou les américains (60%)... et singulièrement bas pour le Japon (30%) où les flux migratoires sont très faibles. (...) Difficile au vu de ces résultats de soutenir que le rejet de l'immigration exprimerait donc la peur d'une Europe blanche, chrétienne, vieillissante face à une immigration extra-européenne, musulmane et jeune. Processus universel, la peur de l'immigration concerne tous les individus quelle que soit leur origine ou leur culture.

En 2014 une enquête consacrée aux musulmans de région parisienne montre à bien des égards que la perception de l'immigration n'est pas très différente quelle que soit l'origine des français concernés. Ainsi, si 82% des musulmans franciliens interrogés sont favorables au droit de vote des étrangers ils sont la moitié à juger « qu'il y a trop d'immigrés » (5 points de plus que la moyenne francilienne), et 52% à considérer que l'on « ne se sent plus chez soi comme avant » (11 points de plus que la moyenne francilienne).

C. Guilluy, La France périphérique, Champs Essai,2014

Partager cet article

Repost 0

commentaires