• : HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • : Ce lieu permet d'approfondir les thèmes abordés en classe, de clarifier des points essentiels de méthodologie et d'affûter son esprit critique. Il est dédié aux esprits curieux qui ont soif de compréhension et de liberté intellectuelle.
  • Contact

"N'oublie pas de rechercher aussi le bonheur que procure une compréhension nouvelle, apportant un lien supplémentaire entre le monde et toi. Ce devrait être l'oeuvre à laquelle tu apportes le plus grand soin, et dont tu puisses être le plus fier."

 

Albert Jacquard, A toi qui n'est pas encore né.

"On se fait généralement du progrès une idée fort élémentaire"

 

Régine Pernoud (1909-1998), historienne

"Moins d'histoire et de chronologie, ça ne va pas faire des jeunes gens modernes, ça va faire des jeunes gens amnésiques, consensuels et obéissants

Régis Debray

 

 

"Les véritables hommes de progrès ont pour point de départ un respect profond du passé"

Ernest Renan

 

 

2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 12:02

 

INTRODUCTION

Dans les années 1960 l'Asie, en proie aux guerres et à la pauvreté extrême, était le continent dont l'avenir était le plus compromis. Cinquante ans plus tard, dans le contexte de la mondialisation, il est devenu la locomotive de la croissance mondiale avec des puissances établies comme le Japon et émergentes, comme la Chine ou l'Inde.

Cette situation très encourageante ne doit pas pour autant occulter les immenses défis auxquels doivent faire face les habitants de la région. Ainsi convient-il de s'interroger : la croissance économique rapide est-elle forcément au service du développement , c'est-à-dire du bien- être des populations;  en d'autres termes est-elle durable ?

Pour répondre à cette question essentielle il conviendra tout d'abord de présenter les aspects et les causes de la croissance économique de l'Asie du Sud et de l'Est, puis d'analyser les difficultés d'une partie importante de la population, enfin de mettre en évidence les risques environnementaux et politiques liés à cette course à la croissance.

 

1- La région qui tire la croissance économique mondiale

Cette première partie relaie le mot "croissance" de l'intitulé et vise donc à démontrer que l'espace étudié connaît une croissance économique très rapide.

A- L'intégration dans la mondialisation de l'Asie du Sud et de l'Est (CONSTAT)

- Espace Pacifique est devenu l'espace le plus dynamique dans le cadre de la mondialisation. En 2015 la région = 40% du PMB (produit mondial brut) Les États moteurs = Japon, les Dragons et les Tigres + Chine et Inde.

- Depuis 2000, la croissance de la région = x4.5 celle de la zone euro.

- FTN asiatiques de plus en plus puissantes et nombreuses: ACER, TATA, HYUNDAI, SAMSUNG, TOYOTA etc.

B- Des facteurs explicatifs multiples 

- Essor très important des échanges (puissance commerciale) et des productions grâce à la DIT (division internationale du travail) qui conduit aux IDE / délocalisations d'entreprises occidentales pour profiter d'un coût de main d'oeuvre très avantageux. 

- Stratégies de décollages successifs (« oies sauvages » débuté par le Japon puis copié par les Dragons et la Chine qui suivit le processus de manière accélérée) d'où un rattrapage technologique (industries de pointe très performantes au Japon, chez les Dragons et désormais en Chine)  et pays ateliers (Vietnam, Indonésie) / Chine devenue « l'usine du monde » / Inde « bureau du monde »

- Un effort considérable sur le système d'éducation: désormais l'Asie forme des élites (chercheurs, ingénieurs, professeurs,  médecins etc.) comparables ou supérieures à celles des pays de la Triade hors Japon. Ex: résultats exceptionnels des élèves de Singapour, Taiwan, Shanghai ou Corée.

C- Le circuit intégré asiatique

- L'essor économique s'explique aussi par l'intégration croissante des économies régionales. 

-des échanges intra-régionaux en forte croissance (désormais plus de la 1/2 des échanges globaux de la zone) / notion de "corridor économique" / ASEAN / Organisation de Shanghai / « Chindia »

 

2- Des difficultés importantes pour les populations de la région

Cette seconde partie est liée au terme "défi" du sujet. Elle traite les problèmes principaux des populations

A- Des progrès incontestables

- baisse de la fécondité par le planning familial (Ex: Inde) ou des politiques volontaristes ("enfant unique" en Chine) et la scolarisation des filles / augmentation des revenus / quasi-disparition des crises alimentaires (famines)

B- Les défis démographiques

- vieillissement ("choc argenté") / sex-ratio préoccupant en Inde ("fondamentalisme démographique") et en Chine : environ 120 hommes pour 100 femmes / dans certains pays la croissance assez rapide de la population (Philippines, Indonésie) est problématique.

C- Les problèmes liés à la métropolisation

- exode rural, urbanisation souvent incontrôlée – bidonvilles- , pollutions, circulation chaotique, insécurité = violences + fragilisation / catastrophes naturelles. Ex: Mumbai, Djakarta, Manille, Shanghai 

D- Des inégalités sociales croissantes sources de tensions

- 40% de la pop. de l'Asie du Sud vit avec moins de 1.25$/jour, 17% en Asie de l'Est

- écart croissant des niveaux de vie entre villes et campagnes / littoraux et zones continentales (différence de 1 à 10 en Chine)

- Des IDH qui restent moyens dans la plupart des pays sauf dans le cas du Japon et des Dragons

- des mouvements sociaux plus fréquents comme en Thaïlande ("chemises rouges"), Cambodge ou Bangladesh

Conclusion provisoire: on a donc une croissance sans développement satisfaisant pour une majorité de la population.

 

3- Des menaces sérieuses : l'environnement et les rivalités régionales

Cette troisième et dernière partie répond à la question des "défis" dans les domaines environnemental et géopolitique

A- L'environnement sacrifié sur l'autel de la croissance: la durabilité du modèle de croissance compromise

- Situation très préoccupante dans tous les domaines environnementaux

- Epuisement des ressources qui conduit la Chine à l'achat de terres rares et agricoles notamment en Afrique / déforestation (Indonésie)

- Pollutions diverses qui ont d'ores et déjà des effets sanitaires graves (surmortalité en Chine par ex à cause de la pollution de l'air) 

RQ: les émissions de CO2/ hab (le CO2 n'étant pas un facteur polluant mais d'effet de serre) de la zone restent toutefois inférieures à celle de la plupart des pays occidentaux ou du Moyen-Orient.

B- Une région où les tensions politiques demeurent

- Idée fondamentale: pour répondre aux besoins croissants des Etats entrent en conflit pour la maîtrise de richesses naturelles (voir les problèmes de ZEE entre Chine et Japon / Chine et Vietnam / Malaisie pour des îles à cause de la présence avérée de ressources pétrolières). 

- La croissance rapide des deux géants (Chine et Inde) conduit à exacerber les tensions entre ceux-ci ("stratégie du collier de perle" de la Chine pour encercler l'Inde) et inquiète les voisins.

- Conséquence: des budgets militaires en forte augmentation dans la plupart des pays

 

CONCLUSION

La région connaît depuis une vingtaine d'années un véritable miracle économique dont le prix à payer en terme d'équilibre sociétal et environnemental est élevé.

L'urbanisation galopante qui accompagne l'essor économique crée de nouvelles difficultés insolubles pour les habitants. Ceux-ci globalement plus aisés en ville qu'en milieu rural sont encore nombreux à vivre sous le seuil de grande pauvreté. En outre, les problèmes environnementaux se cumulent et si un début de réaction des autorités publiques a eu lieu, il semble encore bien timide pour faire face aux conséquences déjà palpables de la croissance explosive.

Pour l'instant condamnée à copier un modèle de développement traditionnel issu des pays occidentaux qui continuent largement à l'appliquer eux-mêmes, les responsables politiques de l'Asie devront sans doute changer de paradigme pour répondre plus efficacement aux besoins essentiels de leurs citoyens, liés de fait au destin de leur environnement écologique.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires