• : HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • : Une source d'informations variées pour compléter les cours et aiguiser son esprit critique
  • Contact

"N'oublie pas de rechercher aussi le bonheur que procure une compréhension nouvelle, apportant un lien supplémentaire entre le monde et toi. Ce devrait être l'oeuvre à laquelle tu apportes le plus grand soin, et dont tu puisses être le plus fier."

 

Albert Jacquard, A toi qui n'est pas encore né.

histoire géo einstein

"Moins d'histoire et de chronologie, ça ne va pas faire des jeunes gens modernes, ça va faire des jeunes gens amnésiques, consensuels et obéissants

Régis Debray

 

 

"Les véritables hommes de progrès ont pour point de départ un respect profond du passé"

Ernest Renan

 

 

3 janvier 2010 7 03 /01 /janvier /2010 19:06

OGM : le HCB émet des réserves quant à la culture du maïs MON 810 de Monsanto

Hier, 18h39

France - Le Haut conseil des biotechnologies (HCB) a émis mardi dernier un avis très réservé quant à la culture du maïs OGM MON 810 du semencier américain Monsanto. Selon le HCB, cette variété de maïs génétiquement modifiée présente plus d'inconvénients que d'avantages.

Photos/Vidéos liées

OGM : le HCB émet des réserves quant à la culture du maïs MON 810 de Monsanto

 

Instance indépendante créée en 2009 dans le cadre du Grenelle de l'Environnement, le HCB vient de rendre son avis après avoir été saisi fin septembre par le gouvernement au sujet d'une possible autorisation du MON 810. Cette variété de maïs OGM de Monsanto qui produit un insecticide protégeant les cultures des attaques de pyrale ou de sésamie, est interdite de culture en France depuis 2008.Si comme l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), qui a rendu son rapport en novembre dernier, le HCB estime que le MON 810 ne présente pas de risque pour la santé, la majorité des membres du comité économique, éthique et social, première des deux composantes du HCB, a considéré à 14 voix contre 11 que les inconvénients d'une mise en culture du MON 810 l'emportaient sur ses avantages qui ne valent qu'en cas de forte infestation. Le comité rappelle également qu'il existe des risques de dissémination de la culture du MON 810 comme des incertitudes quant aux effets d'une telle culture sur les abeilles et les animaux d'élevage.De son côté, la seconde branche du HCB, le comité scientifique, a déclaré "faute de données suffisantes, que seule l'expérimentation en champ ou en laboratoire permettrait d'obtenir", que plusieurs questions sont restées sans réponse. Il précise toutefois ne pas avoir noté "d'éléments de risques biologiques que l'on puisse qualifier de majeurs et qui nécessiteraient une nouvelle série de questions ou de mise au point par l'Autorité européenne de sécurité des aliments (AESA)".Interdite en Allemagne, en Autriche, en Grèce, en Hongrie et au Luxembourg, la culture du MON 810 pourrait être prochainement autorisée par la Commission européenne suite à l'avis favorable de l'AESA.

Partager cet article

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Géographie seconde
commenter cet article

commentaires

Reynes Benjamin 09/05/2010 21:24


Petite recherche sur le sujet de géo étudié en cours : Le nombre de catastrophe naturel augmente t-il ? La Terre tremble t-elle plus qu'avant ?

----------------------------
Le nombre de catastrophes naturelles augmentent. Une tendance indépendante de la nature qui trouve ses sources dans les activités humaines, le mode de développement international et la mauvaise
gestion de l’environnement.

Le rapport Brundtland sur l’environnement et le développement ajoute « qu’au cours des années 70, six fois plus de gens sont morts de catastrophes dites naturelles qu’au cours des années 60 et deux
fois plus de gens en ont souffert. Ce sont la sécheresse et les inondations (…)qui ont progressé le plus. » Cette tendance s’est poursuivie durant les années 80.

Comment expliquer cette évolution ? Les éruptions volcaniques, les séismes,… sont-ils plus fréquents ? Les climats se transforment-ils ? Y a-t-il multiplication du nombre des cyclones… ? Rien ne
vient confirmer ces hypothèses. « Au cours de ces dernières années, les géophysiciens n’ont pas observé d’augmentation d’incidence des tremblements de terre ou du volcanisme, ni même
d’accroissement de l’intensité moyenne de ces phénomènes. De la même façon, aucun changement climatique majeur n’est survenu dans les régions intertropicales du globe " explique François Ramade,
directeur du laboratoire d’écologie à l’Université de Paris-Sud.

En revanche, certaines activités humaines doivent être incriminées. Le mode de développement international conduit à une préoccupante dégradation de l’environnement et condamne à la pauvreté ainsi
qu’à une marginalisation croissante, des millions de personnes. « Si l’on adopte une définition des désastres naturels basée sur les dommages aux biens et sur les pertes en vies humaines, la
pauvreté est tout autant la cause de la catastrophe consécutive à un tremblement de terre que les mouvements sismiques et la déforestation est tout autant la cause d’une inondation désastreuse que
le régime des pluies » expliquent A.Wijkman, responsable de la Croix Rouge Suédoise, et L. Timberlake.


http://base.d-p-h.info/fr/fiches/premierdph/fiche-premierdph-1670.html