• : HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • : Une source d'informations variées pour compléter les cours et aiguiser son esprit critique
  • Contact

"N'oublie pas de rechercher aussi le bonheur que procure une compréhension nouvelle, apportant un lien supplémentaire entre le monde et toi. Ce devrait être l'oeuvre à laquelle tu apportes le plus grand soin, et dont tu puisses être le plus fier."

 

Albert Jacquard, A toi qui n'est pas encore né.

histoire géo einstein

"Moins d'histoire et de chronologie, ça ne va pas faire des jeunes gens modernes, ça va faire des jeunes gens amnésiques, consensuels et obéissants

Régis Debray

 

 

"Les véritables hommes de progrès ont pour point de départ un respect profond du passé"

Ernest Renan

 

 

4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 16:31

 GlobeBehaim

On savait dès l'Antiquité que la Terre était ronde.

Au début de la civilisation grecque certains l'imaginaient comme un disque plat posé sur l'eau dont les mouvements expliqueraient les tremblements de terre. Anaximandre (610-547 av J-C) supposa une terre cylindrique. C'est l'école pythagoricienne et surtout le philosophe Parménide qui affirmèrent au Vè siècle av J-C la sphéricité de la Terre. Platon, Aristote et la plupart des grands philosophes grecs adoptèrent cette représentation sphérique du monde qui devint le postulat de base de toute recherche scientifique.

Avec la chute de l'Empire romain et les grandes invasions, l'étude des sciences recula.  Les penseurs chrétiens ne donnèrent plus de crédit aux "théories païennes" et les premiers d'entre eux revinrent à une représentation plate. (...) Cependant la plupart des théologiens du haut Moyen Âge continuent à privilégier la vision sphérique de notre planète. Isidore de Séville (560-636) compare la Terre à une balle. (...) La conquête musulmane à partir du VIIe siècle ne remet pas cela en cause. (...) Au XIII siècle sous l'impulsion du dominicain Albert le Grand, maître de St Thomas d'Aquin, ou du franciscain anglais Roger Bacon, les universités occidentales s'ouvrent aux sciences arabes et grecques ainsi qu'aux philosophes Aristote et Platon. L'image de la Terre comme sphère n'est plus sérieusement remise en cause. Dès le XIV siècle l'intuition et le désir de pouvoir en faire le tour mûrit. Le livre des Merveilles du monde écrit entre 1355 et 1357 par l'explorateur Jean de Mandeville après un voyage de 34 ans en Extrême-Orient laissait entendre la possibilité d'une circumnavigation.

Dès cette époque des missions dominicaines et fransciscaines atteignent l'Orient, des marchands l'Afrique, et Marco Polo la Chine en 1275. Le temps des découvertes débute. Le premier globe terrestre est réalisé par le navigateur allemand Martin Behaim en 1491 (voir photo ci-dessus). Vasco de Gama, Christophe Colomb et Magellan n'ont plus qu'à lancer l'exploration de la Terre et à en faire le tour.

                                            Olivier Tosseri, 150 idées reçues sur l'Histoire

Partager cet article

Repost 0

commentaires