• : HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • : Une source d'informations variées pour compléter les cours et aiguiser son esprit critique
  • Contact

"N'oublie pas de rechercher aussi le bonheur que procure une compréhension nouvelle, apportant un lien supplémentaire entre le monde et toi. Ce devrait être l'oeuvre à laquelle tu apportes le plus grand soin, et dont tu puisses être le plus fier."

 

Albert Jacquard, A toi qui n'est pas encore né.

histoire géo einstein

"Moins d'histoire et de chronologie, ça ne va pas faire des jeunes gens modernes, ça va faire des jeunes gens amnésiques, consensuels et obéissants

Régis Debray

 

 

"Les véritables hommes de progrès ont pour point de départ un respect profond du passé"

Ernest Renan

 

 

7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 21:48

 

« Il faut que l’histoire cesse de vous apparaître comme une nécropole endormie, où passent seules des ombres dépouillées de substance. » 

L. Febvre, 19-20ème s.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

massage 11/10/2013 16:26

Ce n'est pas faux ce qu tu dis Prof, mais l'intervenant qui a posté le premier commentaire non plus : apprendre 4 années de suite toujours la même chose, c'est pénible au possible ! Moi, ça m'a
dégoûté de cette partie de l'histoire en tout cas. Si au moins les programmes bougeaient moins, avec une ascencion dans l'apprentissage chaque année, ce serait plus frais ;) Mais à chaque nouveau
gouvernement, ça change, alors...

Profhistgéo 12/10/2013 14:14



Il y aurait beaucoup à faire pour les programmes, mais croire qu'on les change à chaque nouveau gouvernement n'est pas exact. Une ligne prévaut depuis 30 ans. 


4 années de suite la même chose est impossible. Il y a quelques redites mais pas à ce point.


Je suis d'accord pour dire que bien des éléments sont à améliorer sans pour autant tomber dans une démagogie des savoirs qui deviendraient un divertissement de plus.


Cordialement



herbalife 17/09/2013 16:59

C'est vrai que l'histoire doit être vivante, mais comment pourrait-elle l'être si l'on supprime par exemple l'enseignement de l'histoire de l'Europe d'aujourd'hui ? Ne serait-il pas possible
d'intégrer cela sur 2 classes différentes et de mettre enfin de côté les guerres mondiales que l'on étudie de la cinquième à la terminales ? N'y aurait-il pas une petite place à l'histoire vivante
sur une ou 2 années ?

Notez qu'il ne s'agit que d'une question pour connaître la vraie position d'un pro de l'histoire, et non d'une critique gratuite ;)

Profhistgéo 17/09/2013 20:51



Bonsoir,


 


le sens de la citation n'était pas vraiment celui-là, se référant  plutôt au fait que l'histoire ne correspond absolument pas à un "objet" fixe, rigide et qui n'aurait pas d'utilité dans le
présent. L'histoire est en réalité toujours un reflet du présent, elle le fait vivre en cela qu'elle modifie notre regard sur des problèmes actuels. L'histoire est vivante parce qu'elle est
toujours revisitée par des vivants et que son écriture est constamment remaniée. Le regard que l'on porte sur le passé influence nos réflexions sur l'actualité... et vice et versa.


Pour ce qui est de l'histoire de l'Europe...je te rappelle que les 2 guerres mondiales font partie de son histoire, qu'elles en sont même les évènements majeurs de ces cent dernières années. Si
tu te réfères à la construction de l'Europe en tant qu'union d'états, il reste quand même bien des heures de cours qui y sont consacrées. Enfin j'ajoute qu'on ne peut pas comprendre la
construction européenne sans les guerres mondiales.


Voilà. 


Bonne réfléxion