• : HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • : Une source d'informations variées pour compléter les cours et aiguiser son esprit critique
  • Contact

"N'oublie pas de rechercher aussi le bonheur que procure une compréhension nouvelle, apportant un lien supplémentaire entre le monde et toi. Ce devrait être l'oeuvre à laquelle tu apportes le plus grand soin, et dont tu puisses être le plus fier."

 

Albert Jacquard, A toi qui n'est pas encore né.

histoire géo einstein

"Moins d'histoire et de chronologie, ça ne va pas faire des jeunes gens modernes, ça va faire des jeunes gens amnésiques, consensuels et obéissants

Régis Debray

 

 

"Les véritables hommes de progrès ont pour point de départ un respect profond du passé"

Ernest Renan

 

 

13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 07:14

L'important n'est pas ce qui a été accompli mais ce qu'en rapporteront les biographes. Un exemple: la découverte de l'Amérique. Elle n'est pas le fait de Christophe Colomb (sinon elle se serait appelée Colombie), mais d'Amrigo Vespucci.

De son vivant, C. Colomb était considéré comme un raté. Il a traversé un océan dans le but d'atteindre un continent qu'il n'a pas trouvé. Il a certes débarqué à Cuba, St Domingue et dans plusieurs autres îles des Caraïbes, mais il n'a pas pensé à chercher plus au Nord. Chaque fois qu'il rentrait en Espagne avec ses perroquets, ses tomates, son maïs et son chocolat, la reine l'interrogeait: "alors vous avez trouvé les Indes ?" et il répondait "bientôt, bientôt". Finalement, elle lui a coupé les crédits et ila abouti en prison après avoir été accusé de malversations.

Mais alors pourquoi connaît-on tout de la vie de Colomb et rien de celle de Vespucci ? Pourquoi n'enseigne-t-on pas dans les écoles: "découverte de l'Amérique par Amerigo Vespucci ?". Tout simplement parce que le second n'a pas de biographe tandis que le premier en a eu un. En effet le fils de C. Colomb s'est dit: " C'est mon père qui a fait l'essentiel du boulot, il mérite d'être reconnu" et il s'est attelé à un livre sur la vie de son père.

Les générations futures se moquent des exploits réels, seul compte le talent du biographe qui les relate. Amerigo Vespucci n'a peut-être pas eu de fils ou alors celui-ci n'a pas jugé bon d'immortaliser les prouesses paternelles.  D'autres évènements n'ont survécu que par la volonté d'un seul ou de quelques-uns de les rendre historiques. Qui connaîtrait Socrate sans Platon ? Jésus sans les apôtres ? Et Jeanne d'Arc réinventée par Michelet pour donner aux français la volonté de bouter le Prussien hors de France ? 

Avis aux grands de ce monde: peu importe ce que vous accomplirez, la seule façon de vous inscrire dans les l'Histoire, c'est de vous trouver un bon biographe.

Encyclopédie du savoir absolu et relatif

Partager cet article

Repost 0

commentaires