• : HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • : Ce lieu permet d'approfondir les thèmes abordés en classe, de clarifier des points essentiels de méthodologie et d'affûter son esprit critique. Il est dédié aux esprits curieux qui ont soif de compréhension et de liberté intellectuelle.
  • Contact

"N'oublie pas de rechercher aussi le bonheur que procure une compréhension nouvelle, apportant un lien supplémentaire entre le monde et toi. Ce devrait être l'oeuvre à laquelle tu apportes le plus grand soin, et dont tu puisses être le plus fier."

 

Albert Jacquard, A toi qui n'est pas encore né.

histoire géo einstein

"Moins d'histoire et de chronologie, ça ne va pas faire des jeunes gens modernes, ça va faire des jeunes gens amnésiques, consensuels et obéissants

Régis Debray

 

 

"Les véritables hommes de progrès ont pour point de départ un respect profond du passé"

Ernest Renan

 

 

10 décembre 2014 3 10 /12 /décembre /2014 21:45

Globalisation-of-retail" Là où il y a un faible et un fort, c'est toujours le faible qui demande une frontière. L'idéologie du sans-frontiérisme c'est l'idéologie du riche et du fort"

Régis Debray, Les matins de France Culture, 2011

"L'abolition des frontières par la globalisation techno-économique crée un tel vide d'appartenance, un tel vertige d'anonymat que cela recrée par contre-croup et effet boomerang des traditions fantasmatiques, un culte de l'âge d'or, des origines; bref que l'hypermodernité crée de l'archaïsme à titre compensatoire. La mondialisation aboutit donc à une balkanisation politico-culturelle."

Debray, conférence sur "l'éloge des frontières" 2010

 

"L'horizon du consommateur se dilate, celui des électeurs se recroqueville. Pendant que le mantra deterritorialisation, quoique difficile à prononcer, résonne en maître dans nos colloques, le droit international "territorialise" la mer - l'ex-res-nullius - en trois zones distinctes (eaux territoriales, zone contigüe et zone économique exclusive). l'économie se globalise, le politique se provincialise. Avec le cellulaire, le GPS et l'internet, les antipodes deviennent mes voisinages, mais les voisins du township sortent les couteaux et s'entretuent de plus belle. C'est le grand écart. Rarement aura-t-on vu, dans l'histoire longue des crédulités occidentales, pareil hiatus entre notre état d'esprit et l'état des choses. Entre ce que nous tenons de souhaitable et ce qui est. Entre ce qui est dit dans l'Internationale universitaire des penseurs euro-américains, maigre substitut des Internationales ouvrières disparues, et ce qui sévit dans l'arène planétaire".

Régis Debray, Eloge des frontières, p20-21

 

 Quelles contradictions fondamentales le penseur français met-il en avant ? Quelles sont éventuellement les failles de son raisonnement ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Mondialisation Terminale
commenter cet article

commentaires