• : HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • : Une source d'informations variées pour compléter les cours et aiguiser son esprit critique
  • Contact

"N'oublie pas de rechercher aussi le bonheur que procure une compréhension nouvelle, apportant un lien supplémentaire entre le monde et toi. Ce devrait être l'oeuvre à laquelle tu apportes le plus grand soin, et dont tu puisses être le plus fier."

 

Albert Jacquard, A toi qui n'est pas encore né.

histoire géo einstein

"Moins d'histoire et de chronologie, ça ne va pas faire des jeunes gens modernes, ça va faire des jeunes gens amnésiques, consensuels et obéissants

Régis Debray

 

 

"Les véritables hommes de progrès ont pour point de départ un respect profond du passé"

Ernest Renan

 

 

19 mars 2014 3 19 /03 /mars /2014 19:07

"Comme un miroir"

 

Le coup géopolitique de Poutine illumine le passé depuis la guerre froide et inspire le présent.

Nous nous regardons tous en Crimée. « Comme un miroir, la situation en Ukraine reflète ce qui est en train de se passer et ce qui s'est passé dans le monde dans les dernières décennies. » C'est ce que déclara Poutine dans le discours solennel de l'annexion dans le salon Saint Georges du Kremlin. Le coup, perpétré avec une rapidité prodigieuse pour « corriger une erreur de l'histoire », est l'évènement géopolitique le plus important depuis la dissolution de l'Union Soviétique, réplique à la fois de ce mouvement sismique qui en termina avec le monde bipolaire et l'essai de correction de cette catastrophe que fut pour Poutine l'effondrement soviétique.

Le miroir illumine une époque caractérisée selon la vision du président russe par l'instabilité du monde et la dégradation des institutions internationales, exactement le contraire du nouvel ordre mondial promis par Bush père à la fin de la guerre froide. Le maître du Kremlin n'a aucun doute sur ceux qui sont les responsables du désordre: « nos partenaires occidentaux, menés par les Etats-Unis ». La Russie observe voit le dénouement de la guerre froide de la même manière que l'Allemagne de Weimar voyait la Paix de Versailles, y compris l'idée de coup de couteau dans le dos. Selon sa vision, Washington et ses alliés ont utilisé la légalité internationale comme cela les arrangeait, « forçant les résolutions des organismes internationaux et s'ils n'y parvenaient pas en ignorant le Conseil de Sécurité. »

Le bilan présenté par Poutine est lourd: le bombardement de Belgrade, l'Afghanistan, l'Irak et la Libye; les révolutions orange (Ukraine, 2004) et les printemps arabes, qu'il suppose avoir été contrôlées par les occidentaux avec pour effets « chaos, explosions de violence et soulèvements en série, au lieu de la démocratie et liberté. »; et, surtout, la politique de faits consommés et mensonges contre la Russie depuis 1989. Et même au delà: depuis le XVIIIe siècle les russes ont été toujours harcelés pour leur « position indépendante » et « parce que nous appelons les choses par leur nom et que nous ne sommes pas hypocrites ». Le miroir sert aussi au présent. Poutine remercia l'appui de la Chine et de l'Inde, les uniques pays manifestant de la sympathie à l'égard de Moscou. Pékin a recherché l'équilibre, peut-être la position d'arbitre, avec son abstention au Conseil de Sécurité. A New-Delhi il y a quelque chose qui conduit à réinstaurer la vieille alliance maintenue avec la Russie durant la guerre froide.

Pékin a des doutes devant le miroir. La Crimée est un territoire revendiqué au même titre que Taiwan, mais le droit à l'autodétermination rejoint avec la question Tibétaine ou du Wingjian en même temps que la préservation des frontières, violées en Ukraine, sont des principes sacrés de la souveraineté nationale que la Chine défend. Il est certain que, finalement, le miroir se brouille pour les dirigeants chinois à Maidan, avec les reflets de la révolte de Tiananmen, quand le peuple voulut le pouvoir dans une République populaire comme la Chine. Et cela Moscou et Pékin le voient avec les mêmes yeux.

 

El Pais, Lluis Bassets, 19 mars 2014.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Histoire Terminale
commenter cet article

commentaires