• : HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • : Une source d'informations variées pour compléter les cours et aiguiser son esprit critique
  • Contact

"N'oublie pas de rechercher aussi le bonheur que procure une compréhension nouvelle, apportant un lien supplémentaire entre le monde et toi. Ce devrait être l'oeuvre à laquelle tu apportes le plus grand soin, et dont tu puisses être le plus fier."

 

Albert Jacquard, A toi qui n'est pas encore né.

histoire géo einstein

"Moins d'histoire et de chronologie, ça ne va pas faire des jeunes gens modernes, ça va faire des jeunes gens amnésiques, consensuels et obéissants

Régis Debray

 

 

"Les véritables hommes de progrès ont pour point de départ un respect profond du passé"

Ernest Renan

 

 

24 mai 2015 7 24 /05 /mai /2015 10:51
TEOTIHUACAN. Le mystère du mercure sous la pyramide du Serpent à plumes

 

Du mercure a été découvert sous la pyramide mexicaine, dans le tunnel où est activement recherchée une tombe royale.

 

Les entrailles de la pyramide de Quetzalcóatl, le Serpent à plumes, un des trois plus grands monuments du célèbre site de Teotihuacan - la "demeure des dieux" (en nahuatl), à 50 km au nord-est de Mexico -, viennent de livrer un nouveau secret. Mais qui ne fait que rajouter au mystère des lieux ! Du mercure (un métal liquide) a en effet été découvert vendredi 24 avril 2015 dans une des chambres souterraines situées à l’extrémité du tunnel sacré, à 18m de profondeur, un long corridor de 103 mètres demeuré scellé pendant près de 2000 ans. Symboliserait-il une rivière sacrée souterraine ? "Je ne m’attendais pas à trouver du mercure dans le sol", s’exclame l’archéologue mexicain Sergio Gomez, de l’Institut National d’Anthropologie et d’Histoire du Mexique (Inah), qui fouille très méticuleusement les lieux depuis 2009, et à qui l’on doit déjà la découverte de milliers d’objets. On se souvient encore de ceux dégagés en octobre 2014, parmi lesquels d’extraordinaires sculptures taillées dans des jades, des parures précieuses, des restes d’ossements de jaguar, des coquillages sculptés ou encore des balles de caoutchouc.

Les anciens Mésoaméricains savaient produire du mercure liquide en chauffant le minerai de cinabre

"Le mercure a été trouvé en quantité sous forme liquide dans la chambre sud, explique l’archéologue Julie Gazzola (Inah), qui travaille également sur ce site. Il est très difficile à récupérer car il ne se trouve pas dans un récipient mais mêlé directement à la terre. Lorsqu’on appuie sur les gouttes de mercure, elles se rassemblent et forment une boule plus grosse"Pour les archéologues, la présence de cet élément (très toxique pour l’homme), pourrait être un indice supplémentaire conduisant à la découverte prochaine d’une tombe de souverain. Celle tant recherchée à Teotihuacan et encore jamais retrouvée sur ce site contemporain de la Rome antique.

Au bout du tunnel, la chambre royale ?... 

Selon Sergio Gómez, ce mercure aurait pu à l’époque représenter… une rivière ou un lac souterrain. Ce métal, - qui n’avait jamais été retrouvé à Teotihuacan jusqu’à cette étonnante découverte -, a en effet été mis au jour en petites quantités dans des sites mayas situés plus au sud du pays. "Par le passé, du mercure a été retrouvé sur neuf sites de la zone maya. Ainsi à Copan ou Kaminaljuyu, par exemple, il figurait parmi des offrandes, associé à du cinabre [sulfure de mercure]... Il a probablement été recueilli dans des mines de cinabre, où ce minerai rouge était brûlé pour en récupérer le mercure. Des analyses sont actuellement en cours", poursuit Julie Gazzola. "Symbole rituel sans doute, nous n’en comprenons toutefois pas la véritable significationPeut-être que ce mercure matérialisait les eaux sacrées souterraines" ? poursuit Julie Gazzola. Les anciens Mésoaméricains savaient produire du mercure liquide en chauffant le minerai de cinabre. Ils l’utilisaient pour son pigment rouge sang. Les Mayas employaient le cinabre pour colorer les objets de jade. D’autres populations sud-américaines, l’utilisaient même pour en recouvrir des statuettes en or…

CINABRE ET MERCURE
Le cinabre est un sulfure de mercure composé à plus de 80% de mercure. Il se présente sous forme de poudre. Il est probablement le pigment le plus sacré de toutes les cultures mésoaméricaines (pour les civilisations précolombiennes, l'aire géographique qui englobe le Mexique, le Guatemala, le Belize et le Honduras). Dans les sépultures, le cinabre recouvrait les os des individus de haut-rang, ainsi que certaines offrandes. L'un des plus importants gisements de cinabre connu au
Mexique se trouve dans la Sierra Gorda, dans l'état du Querétaro. C'est en brûlant le cinabre que l'on récupère le mercure. A l'époque coloniale, les mines de cinabre était toujours exploitées, car le mercure était nécessaire pour séparer l'argent et l'or des impuretés.

A la recherche de la tombe royale

Au fond du tunnel composé de trois chambres, Sergio Gomez ne désespère toujours pas de trouver une sépulture royale. La découverte d’un des Seigneurs jadis à la tête de la cité sacrée de Teotihuacan aiderait en effet à clarifier la façon dont le pouvoir y était exercé. Il demeure en effet mystérieux, tout comme ce qui a présidé à l’abandon de ces immenses pyramides de pierre, symboles de cet empire qui s’épanouit entre le 2e av. J.C et le 7e siècle de notre èreRappelons que Teotihuacán existait bien avant l’arrivée des Aztèques qui ne dominèrent la région qu’au 14e siècle et que les Espagnols ne découvrirent qu’en 1670.

Menées depuis six ans, les fouilles minutieuses de la pyramide du Serpent à plumes ont dû ralentir depuis la semaine dernière. Car les archéologuesdoivent se protéger du mercure ! Et pour cela, arborer des équipements de protection adaptés afin d’éviter tout empoisonnement. Rien d’une sinécure, en ces lieux où ils devaient déjà surveiller les niveaux de radon (gaz radioactif émanant de certaines roches) du tunnel. Pour l’heure, Sergio Gomez continue sa royale quête. "Je dirai même qu’il est en plein au milieu d’offrandes de coquillages… loin d’avoir atteint la base du tunnel", nous a confié sa collègue Julie Gazzola, jointe par Sciences et Avenir depuis la découverte. L’achèvement des fouilles des cavités souterraines qui aurait dû être annoncé en 2014, a été officiellement reporté à la fin de l’année 2015. 

Le 27 avril 2015, http://www.sciencesetavenir.fr/

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Curiosités antiques
commenter cet article
13 mars 2015 5 13 /03 /mars /2015 13:36

Les Sumériens et leurs successeurs Akkadiens possédaient une culture exceptionnellement avancée, on leur doit notamment :

 

- la fondation des premières cités-États (Ur, Lagash, Uruk, Umma, etc.) ;

carte1

- le premier système politique à deux assemblées ;

- le travail du cuivre ;

- l'invention de la roue 

- l'utilisation de la brique dans la construction d'habitations ;

- la première architecture religieuse connue (temples puis ziggourats) ;

- le développement de la statuaire ;

IH020451- la glyptique (art de graver sur des pierres fines) ;

- l'écriture, à la base des chiffres, après pictographique, puis cunéiforme ;

Contrat 751px-Sales Shuruppak Louvre AO3760

- les mathématiques et l'écriture des nombres en système sexagésimal : numération sumérienne ;

- le premier système scolaire ;

- les premières formes d'esclavage ;

- le commerce et la notion d'argent ;

- l' invention de la bière (sikaru) et par la même occasion de l'alcool.

 

                                                                                                              Article Wikipédia

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Curiosités antiques
commenter cet article
12 novembre 2012 1 12 /11 /novembre /2012 15:31

 

Pierre de Rosette (1)

 

Vu en classe, pour ceux qui n'auraient pas eu le temps de tout noter. 

Rappel: faire une petite recherche sur ce qu'est le "démotique".

Infos importantes: la pierre de Rosette fut découverte en juillet 1799. La première traduction du texte en grec est réalisée dès 1803. Il faut cependant attendre près de vingt ans avant que le déchiffrage des hiéroglyphes ne soit annoncé par Jean-François Champollion, à Paris, en 1822, et plus encore avant que les érudits ne soient capables de lire les inscriptions égyptiennes antiques avec assurance.

Voici un peu plus en détail les trois écritures présentes sur la pierre de Rosette:

293px-Egypt Hieroglyphe2

800px-DemoticScriptsRosettaStoneReplica

lapidaire

 

Avez-vous su les identifier ?

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Curiosités antiques
commenter cet article
24 octobre 2012 3 24 /10 /octobre /2012 14:29

 


Quels facteurs ont été à l'origine de la naissance de l'écriture ?

 

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Curiosités antiques
commenter cet article
2 juillet 2012 1 02 /07 /juillet /2012 19:43

Les civilisations naissent, grandissent et meurent comme des organismes vivants. Elles ont leur rythme propre, trois pas en avant, deux pas en arrière. Elles respirent. Elles connaissent ainsi un temps d'exaltation où tout semble emporté dans une spirale vertueuse: plus de confort, plus de liberté, moins de travail, meilleure qualité de vie, moins de périls. C'est le moment de l'inspiration. Trois pas en avant. Et puis, parvenu à un certain niveau, l'élan s'interrompt et la courbe bascule. Arrivent la confusion puis la peur, qui engendrent la violence et le chaos. Deux pas en arrière.

Généralement, cette phase retombe aussi à un plancher avant de rebondir vers une nouvelle phase d'inspiration. Mais que de temps perdu. On a vu ainsi l'Empire romain se construire, grandir, prospérer et prendre de l'avance sur les autres civilisations de son temps en tout domaine: droit, culture, technologie...

Et puis, on l'a vu se corrompre, se tyranniser pour finir en plein décadence, anvahi par les barbares. Il faudra attendre le Moyen-Age pour que l'humanité reprenne son oeuvre là où l'Empire romain s'était arrêté à son apogée (1). Même les civilisations les mieux régies et les plus prévoyantes ont connu le déclin, comme si la chute était inéluctable.

Bernard Werber, Encyclopédie du savoir relatif et absolu, septembre 2011

 

(1) En réalité les dernières découvertes sur la civilisation romaine montrent qu'il faut attendre l'ère contemporaine pour égaler le niveau technologique des romains (maîtrise de l'eau, de la chirurgie, hygiène, urbanisme...)

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Curiosités antiques
commenter cet article
13 octobre 2011 4 13 /10 /octobre /2011 10:34

 


Voyage dans la grande pyramide...

 

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Curiosités antiques
commenter cet article
8 octobre 2011 6 08 /10 /octobre /2011 09:52
Ici c'est le mot "étoile" qui est présenté avec le passage du pictogramme à l'écriture cunéiforme chez les sumériens (Mésopotamie).
Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Curiosités antiques
commenter cet article
1 octobre 2011 6 01 /10 /octobre /2011 10:20
L'archéologie récente a permis de comprendre comment les premières civilisations marquaient le "passage du temps"
Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Curiosités antiques
commenter cet article
18 mars 2011 5 18 /03 /mars /2011 18:35

Info rédaction Maxisciences, publiée le 18 mars 2011

 maya2

 

Le 21 décembre 2012 était jusqu'à présent considéré comme le dernier jour du calendrier Maya, et donc celui de la fin du monde. Mais des scientifiques viennent nous accorder plus de cent ans de répit, assurant que c'est en 2116 que s'achèvera le calendrier.

 

Les frères Böhm, deux scientifiques allemands, révèlent en effet dans une étude publiée par la revueAstronomische Nachrichten, que le calendrier maya ne prend pas fin en 2012, comme on le croyait jusqu'à présent, mais en 2116. Les deux chercheurs assurent que les calculs effectués par John Eric Sidney Thompson, spécialiste de la civilisation maya, ne sont pas exacts. Sa retranscription du temps des Mayas dans le calendrier chrétien ne prenait pas en compte les différentes occupations de cités par les tribus ennemis, et c'est ainsi que 104 années auraient été oubliées.

C'est en prenant en compte les différents calendriers utilisés par la civilisation maya que les frères Böhm ont réalisé leurs calculs : un calendrier agricole de 365 jours, une version religieuse de 260 jours, un calendrier de neuf jours, et un cycle de 1.872.000 jours. Pour retranscrire le temps maya, ils ont noté les concordances entre les événements de ces calendriers et le calendrier chrétien.

Ce n'est pas la première fois que la date du 21 décembre 2012 est remise en cause par des chercheurs. Pour Gerardo Aldana, de l'université de Santa Barbara, il est tout simplement impossible de prévoir avec précision et fiabilité le moment exact auquel prend fin le calendrier maya.

www.maxisciences.com
Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Curiosités antiques
commenter cet article
8 octobre 2009 4 08 /10 /octobre /2009 21:46

 

 

Vous devez regarder les deux extraits suivants et compléter la fiche de travail donnée en classe. (le tableau et les questions déjà faîtes pour les extraits étudiés en cours).

Extrait 1: le baptême de Jésus de Nazareth par Zeffirelli

 

 

 

Extrait 2: le baptême de Jésus par Martin Scorcese 

Repost 0
Published by profhistgéo - dans Curiosités antiques
commenter cet article