• : HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • HISTOIRE-GÉO en LIBERTÉ
  • : Une source d'informations variées pour compléter les cours et aiguiser son esprit critique
  • Contact

"N'oublie pas de rechercher aussi le bonheur que procure une compréhension nouvelle, apportant un lien supplémentaire entre le monde et toi. Ce devrait être l'oeuvre à laquelle tu apportes le plus grand soin, et dont tu puisses être le plus fier."

 

Albert Jacquard, A toi qui n'est pas encore né.

histoire géo einstein

"Moins d'histoire et de chronologie, ça ne va pas faire des jeunes gens modernes, ça va faire des jeunes gens amnésiques, consensuels et obéissants

Régis Debray

 

 

"Les véritables hommes de progrès ont pour point de départ un respect profond du passé"

Ernest Renan

 

 

20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 18:00

 

 

Gagner la guerre demande de faire adhérer les populations civiles (faire croire en une guerre juste) et, dans certains pays (anglo-saxons), de convaincre les hommes de s'engager "volontairement" pour lutter contre l'Allemagne .

Voici quelques exemples d'affiches de propagande irlandaises pour illustrer cette idée.

 

P1010404

P1010407

P1010408

 

 

La manipulation ("bourrage de crâne") prend une ampleur sans précédent dans l'histoire au cours de ce conflit. Cela inaugure une ère nouvelle où le contrôle de l'information devient, tout comme l'argent, le nerf de la guerre.

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Histoire 1ère
commenter cet article
20 septembre 2012 4 20 /09 /septembre /2012 14:59

 

En 1917, avant l'éclatement de la révolution bolchevique en Russie, des entreprises de Wall Street notamment, ont pu indirectement mettre en place des opérations visant à permettre l'avènement de cette révolution.

Tout d'abord avec l'accord du président de l'époque Woodrow Wilson, qui fournit un droit d'asile à Trotsky tout en sachant qu'il prévoyait de poursuivre la révolution et de l'amener à son terme. L'auteur note également, d'après les travaux d'autres auteurs, le fait que Lénine a été financièrement soutenu par le gouvernement allemand, et que les partis bolchéviques et menchéviques ont également été financés et organisés par ce gouvernement. Le gouvernement allemand avait pour objectif de sortir la Russie de la guerre, et de contrôler le marché russe d'après guerre.

Les entreprises de Wall Street quant à elles ont financé la révolution bolchevique par l'intermédiaire d'Olof Aschberg, propriétaire de la banque suédoise Nya BankenOlof Aschberg était considéré comme « le banquier de la révolution ». Il fournit aussi bien des fonds suédois, allemands, anglais, qu'américains pour financer les bolcheviques. Le financement américain venait en partie de la Guaranty Trust Company, une organisation défendant dans un premier temps les intérêts de J.P. Morgan. Ce soutien financier permit ainsi à laNya Banken et à la Guaranty Trust Company d'avoir un certain poids dans la direction de la banque bolchevique créée en 1922, laRuskombank. En effet, Olof Aschberg fut son directeur, quant à Max May, vice-président de la Guaranty Trust Company, il fut le directeur des opérations internationales de la Ruskombank.

Le financement des bolcheviques par Wall Street peut également être mis en relation par la mission de la Croix Rouge américaine en Russie en 1917. Cette mission, censée avoir des fins humanitaires, était composée de représentants de toutes les grandes entreprises de Wall Street, que ce soit la Réserve Fédérale, la Chase National Bank, ou encore la National City Bank of New York. Cette mission fut supervisée par William Boyce Thompson président de la Réserve Fédérale de New York qui avait pour objectif de permettre la liberté de prêt, et de créer un programme de propagande pour l'avènement de la révolution bolchevique. Il voulait également maintenir la Russie en guerre contre l'Allemagne afin d'empêcher les entreprises de ces dernières d'entrer sur le marché russe au profit des entreprises américaines, en envoyant des révolutionnaires bolchéviques et des équipes de propagande en Allemagne en 1918.

Antony Sutton explique l'ensemble de ces connexions entre les entreprises de Wall Street et les personnages clés ayant amené larévolution bolchévique à éclater, par le fait que les entreprises de Wall Street ont pour objectif de s'implanter dans le marché soviétique afin d'exploiter commercialement la Russie. Cette implantation s'effectuera notamment au travers de l'American International Corporation qui est une organisation regroupant en premier lieu les intérêts de J.P. Morgan, de James Stillman le président de laNational City Bank of New York, et des Rockefeller. D'ailleurs ces financements ont été annoncés par Lénine lui-même, avant le dixième Congrès du Parti Communiste Russe du 10 mars 1921, comme étant une nécessité tant la situation économique du pays était catastrophique et que le système ne pouvait perdurer sans ces fonds. "Without the assistance of capital it will be impossible for us to retain proletarian power in an incredibly ruined country in which the peasantry, also ruined, constitutes the overwhelming majority — and, of course, for this assistance capital will squeeze hundreds per cent out of us. This is what we have to understand. Hence, either this type of economic relations or nothing ..." (Wall Street and the Bolshevik Revolution (1974, 1999) par A Sutton).

 

À la suite de l'ensemble des faits exposés par l'auteur sur l'implication d'un pouvoir économique et politique, américain notamment, pour promouvoir intentionnellement la révolution bolchevique, Antony Sutton a surtout voulu expliquer les moyens dont jouissaient les entreprises de Wall Street pour mettre en place cette révolution. Ces entreprises ont en effet, d'après les travaux de l'auteur, provoqué la révolution bolchevique par l'intermédiaire de certaines sphères des pouvoirs politiques et économiques. Antony Sutton a également voulu explorer la théorie selon laquelle Trotsky était un élément clé pour faire naître cette révolution, et qu'il ne fut en fin de compte qu'une création de certaines entreprises de Wall Street, dans le sens ou sans leur soutien, Trotsky n'aurait jamais pu avoir l'influence qu'il a eue pour faire éclater la révolution bolchevique. C'est le même cas pour Lénine qui fut financé par le gouvernement allemand.

Au final ce sont les partis bolchéviques et menchéviques qui ont pu avoir autant d'importance grâce aux financements américains et allemands. L'auteur évoque enfin les intérêts qui ont poussé ces entreprises à vouloir faire naître cette révolution, qui sont des intérêts purement financiers en surface, du fait de l'opportunité de voir naître de nouveaux marchés. "The gigantic Russian market was to be converted into a captive market and a technical colony to be exploited by a few high-powered American financiers and the corporations under their control". De plus les financiers internationaux profiteront davantage d'un pouvoir centralisé et international afin de pouvoir négocier plus facilement avec le pouvoir en place, c'est ce que permet le communisme, notamment au travers de Trotsky qui est avant tout un internationaliste. Toutefois lorsque l'on met en relation l'influence dont jouit la sphère économique sur la sphère politique aux États-Unis notamment, il est envisageable d'évoquer l'hypothèse selon laquelle la révolution bolchevique avait également pour intérêt de permettre d'étendre cette domination sur le territoire russe. C'est tout du moins ce que va vouloir démontrer Antony Sutton sur l'ensemble de son œuvre.

Encyclopédie Wikipédia, article "Antony Sutton"

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans DEBATS HISTORIQUES
commenter cet article
18 septembre 2012 2 18 /09 /septembre /2012 13:11


route de la soie

 

Les Grecs, puis les Romains, commencent à parler du « pays des Seres » à partir duive siècle av. J.-C. pour désigner la Chine. Vers le début de l'ère chrétienne, les Romains deviennent de grands amateurs de soie après en avoir acquis auprès des Parthes (habitants de la Perse, Iran aujourd'hui) qui sont alors les organisateurs de ce commerce.
De nombreux autres produits voyagent sur ces mêmes routes : pierres précieuses, porcelaine, étoffes de laine ou de linjade,ambreivoirelaqueépicesverrecorail, métaux précieux et armes, etc.

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Mondialisation Terminale
commenter cet article
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 17:42

 

Les dernières découvertes réalisées grâce à l'étude poussée de génomes néanderthalien et d'homo sapiens, ont établi que ces deux espèces d'hommes se sont mélangées. Ainsi contrairement à ce que l'on a cru au départ, l'homme de cro magnon ne descend pas de l'homme de néanderthal, il en est le cousin avec lequel par la suite, il va se croiser. Décidément, la préhistoire nous réserve bien des surprises... et ce ne sont sans doute pas les dernières !

Repost 0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 14:52

220px-André Gill - Madame Anastasie 

Document 1: lettre d'un soldat français

 

La censure, tu le sais, est impitoyable ici et certains pauvres poilus ont appris à leurs dépens qu'ils ne devaient pas avoir la langue trop longue, ni même recevoir des lettres (qui sont d'ailleurs supprimées) sur lesquelles les parents ont souvent aussi la langue un peu longue. C'est révoltant mais c'est ainsi. Il semblerait qu'une lettre est une chose sacrée, il n'en est rien. Sois donc prudente, ma chérie, et si tu veux que je reçoive toutes tes lettres, ne me parle pas de la guerre. Contente-toi de me parler de notre grand amour, cela vaut beaucoup plus que tout. Gros bécot.

3 décembre 1917, Henri Bouvard, Paroles de Poilus

Document 2: extrait de la circulaire du 19 septembre 1914 

Pour les éditions spéciales

Ne pas permettre à un journal de publier plus d'éditions qu'en temps de paix. Interdiction de crier les journaux sur la voie publique même par leur titre. Suppression des manchettes sensationnelles: le titre des articles est limité à la longueur de deux colonnes.

Principes généraux de censure

Censurer les articles de fond attaquant violemment le gouvernement, le parlement ou les chefs de l'armée. Ne pas permettre les récits d'atrocités allemandes qui risquent, en terrorisant les populations, de provoquer les exodes les plus lamentables.

Archives du service historique de l'armée de Terre

 

Avez-vous compris le principe et le but de la censure à partir de 1914 ? En deux phrases, et en réutilisant les documents ci-dessus, expliquez l'importance de la censure durant la guerre.

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Histoire 1ère
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 16:09

RTEmagicC somme 04-bataille 

1- Les soldats britanniques et allemands

2-Par un bombardement intensif de l'artillerie durant une semaine (1.5 millions d'obus utilisés)

3- On utilise des gaz toxiques (chlorés) dont les effets sont effroyables sur les soldats: brûlures, étouffement.

4- Le premier jour de l'attaque (1er juillet), les britanniques subissent le feu nourri des défenses allemandes et peinent à avancer. Les objectifs sont loin d'être atteints.

5- Après un jour de combat, on dénombre 60000 victimes (dont 20000 morts), record absolu de la guerre.

6- Les allemands avaient des abris plus profonds et résistants que prévu, de plus ils savaient que les alliés allaient attaquer (pas d'effet de surprise).

7- Les munitions britanniques n'étaient pas de bonne qualité (souvent les obus n'explosaient pas) et les artilleurs étaient peu précis car peu expérimentés.

8- La bataille s'achève en novembre 1916, 5 mois après son commencement.

9- Les alliés ont avancé de 10 kilomètres à peine.

10- Les pertes humaines globales s'élèvent à 450000 hommes (+600000 bléssés) dont 200000 pour les britanniques.

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Histoire 1ère
commenter cet article
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 07:14

L'important n'est pas ce qui a été accompli mais ce qu'en rapporteront les biographes. Un exemple: la découverte de l'Amérique. Elle n'est pas le fait de Christophe Colomb (sinon elle se serait appelée Colombie), mais d'Amrigo Vespucci.

De son vivant, C. Colomb était considéré comme un raté. Il a traversé un océan dans le but d'atteindre un continent qu'il n'a pas trouvé. Il a certes débarqué à Cuba, St Domingue et dans plusieurs autres îles des Caraïbes, mais il n'a pas pensé à chercher plus au Nord. Chaque fois qu'il rentrait en Espagne avec ses perroquets, ses tomates, son maïs et son chocolat, la reine l'interrogeait: "alors vous avez trouvé les Indes ?" et il répondait "bientôt, bientôt". Finalement, elle lui a coupé les crédits et ila abouti en prison après avoir été accusé de malversations.

Mais alors pourquoi connaît-on tout de la vie de Colomb et rien de celle de Vespucci ? Pourquoi n'enseigne-t-on pas dans les écoles: "découverte de l'Amérique par Amerigo Vespucci ?". Tout simplement parce que le second n'a pas de biographe tandis que le premier en a eu un. En effet le fils de C. Colomb s'est dit: " C'est mon père qui a fait l'essentiel du boulot, il mérite d'être reconnu" et il s'est attelé à un livre sur la vie de son père.

Les générations futures se moquent des exploits réels, seul compte le talent du biographe qui les relate. Amerigo Vespucci n'a peut-être pas eu de fils ou alors celui-ci n'a pas jugé bon d'immortaliser les prouesses paternelles.  D'autres évènements n'ont survécu que par la volonté d'un seul ou de quelques-uns de les rendre historiques. Qui connaîtrait Socrate sans Platon ? Jésus sans les apôtres ? Et Jeanne d'Arc réinventée par Michelet pour donner aux français la volonté de bouter le Prussien hors de France ? 

Avis aux grands de ce monde: peu importe ce que vous accomplirez, la seule façon de vous inscrire dans les l'Histoire, c'est de vous trouver un bon biographe.

Encyclopédie du savoir absolu et relatif

Repost 0
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 11:18
Voici 4 vidéos concernant la bataille de la Somme, moins connue que la bataille de Verdun et pourtant plus meurtrière encore. Ces quelques extraits permettent de se rendre bien compte de ce qu'a été l'horreur de la guerre d'usure sur le front occidental...
1- Préparation de la bataille (pilonnage par l'artillerie)
2- Le début de l'offensive (1er juillet 1916)
3- L'échec et ses causes 
4- Le bilan

Répondez aux questions de la fiche distribuée en classe
Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Histoire 1ère
commenter cet article
9 septembre 2012 7 09 /09 /septembre /2012 10:42

Impossible de se laver et de se raser dans les tranchées de 14-18. Alors les combattants se retrouvaient bien vite avec une barbe hirsute, d'où leur surnom.

 

Parmi nos poilus de la Première guerre mondiale certains jeunes étaient parfaitement imberbes. Ce n'est donc pas de pilosité qu'il est question, mais de courage. Dans le langage familier, le terme "poilu" désignait quelqu'un de courageux, un homme que l'on admire. Un nombre important d'expressions déclinentt le poil pour parler de bravoure. (...) Le linguiste A. Dauzat (1877-1955) auteur de "l'argot de la guerre" publié en 1918, revient sur l'éthymologie de lemploi du mot poilu dans le contexte militaire. Avant d'être le soldat de Verdun, de la bataille de la Marne et des tranchées, le poilu est le grognard d'Auzterlitz. "Ce n'est pas l'homme à la barbe inculte, qui n'a pas le temps de se raser, ce serait trop pittoresque, c'est beaucoup mieux: c'est l'homme qui a du poil au bon endroit, pas dans la main ! "

Une version populaire attribue aux conditions de vies difficiles dans les tranchées l'origine de cette appellation. Sans possibilité de se raser, les soldats se seraient laissé pousser la moustache et la barbe et, de retour pendant les permissions, auraient paru "poilus". Ils n'étaient pourtant pas désignés par ce terme par les journalistes et par la propagande qui exalta rapidement la figure du combattant luttant avec acharnement pour la patrie. Ce surnom n'était pas utilisé sur le front. Entre eux les soldats s'appelaient "biffins" ou "bonshommes". Leur surnom de poilu devint si populaire et évocateur qu'il désigna exclusivement, dès la fin du premier conflit mondial, ses combattants

Olivier Tosseri - revue Historia

Repost 0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 09:58

 "les rats et la boue étaient de mauvais collocataires dans les tranchées" (brevet 2012)

Repost 0
Published by Profhistgéo - dans Humour - Caricatures
commenter cet article